Limites et dangers du Régime cétogène - Easy Keto

Limites et dangers du Régime cétogène

Le régime cétogène est-il sans danger ? Quelles sont ses limites et est-il possible de le pratiquer sans risque pour sa santé ?

La diète cétogène : un régime thérapeutique

Le régime cétogène a été inventé avec des objectifs thérapeutiques, notamment pour le traitement de l’épilepsie chez les enfants.

Tombé ensuite en désuétude, il revient sur le devant de la scène et fait aujourd’hui l’objet de nombreuses études et publications, jusque dans les magazines people.

Les recherches se sont multipliées, et la diète cétogène et ses effets sont étudiés dans de nombreux domaines. Le régime cétogène est en particulier à l’étude pour le traitement de maladies neuro-dégénératives et de certains cancers.

Mais s’il fait la une de magazines de santé et people, c’est pour un autre effet, détourné de son objectif de départ : la perte de poids et de masse grasse.

Dangers du régime cétogène

De plus en plus utilisé dans le cadre d’un régime amaigrissant ou la préparation sportive, le régime cétogène est de plus en plus populaire.

On lui attribue de nombreux bénéfices, mais les preuves scientifiques manquent : il existe en effet encore très peu d’études très rigoureuses concernant ses effets à long terme.

Ce type de régime peut être assez contraignant pour certains. Il demande un changement d’habitudes conséquent tant les glucides sont présents dans les aliments de notre quotidien.

Dans tous les cas, il parait important de souligner que le régime cétogène ne devrait s’envisager qu’après avoir pris conseil auprès d’un médecin ou d’un professionnel de santé qualifié. Et faire l’objet d’un suivi personnalisé en fonction de l’état de santé, des traitements et des pathologies de chacun.

Par exemple, un phénomène – l’acidocétose – peut entraîner de graves complications. Elle concerne en priorité les diabétiques de type 1 et les alcooliques pour qui la production de cétones dans l’organisme peut devenir trop élevée.

Et même si l’acidocétose est rare, ses effets peuvent être très dangereux, voire mortels dans certains cas.

C’est pourquoi le choix de suivre un régime cétogène ne peut se faire à la légère sans l’avis préalable d’un médecin et un suivi régulier.

Des avis contradictoires sur les bienfaits et dangers

On entend deux camps s’opposer : les pros-keto et les anti-keto. Dans les deux groupes on entend des contre-vérités.

Le régime cétogène semble convenir à certains, dont je fais partie, et comporter des avantages. Mais contrairement à ce que disent quelques pratiquants du régime keto, suivre ce régime sans suivi médical n’est pas sans danger.

De l’autre côté, il y a aussi beaucoup d’idées fausses sur les régimes à faible teneur en glucides et riches en gras (LCHF : Low Carb High Fat), comme le régime cétogène. Le gras a encore mauvaise presse, même si on entend de plus en plus parler des effets du bon gras et des omégas 3, 6 et 9.

De plus en plus d’experts pointent du doigt le risque d’une consommation importante et simultanée des glucides et des lipides.

Avec une alimentation riche en graisses ET en glucides, le corps utilisera toujours en premier le glucose comme source d’énergie. Le gras ingéré sera alors stocké.

Les risques liés à la surconsommation de glucides, omniprésents, en particulier dans les aliments industriels, sont eux-aussi de plus en plus documentés.

Faut-il adopter l’alimentation cétogène ?

Certains voient dans le régime cétogène un phénomène de mode qui retombera aussi vite qu’il est apparu.

D’autres parlent d’une tendance de fond qui va continuer à alimenter de nombreuses discussions et débats entre anti et pro keto.

Dans tous les cas, il semble assez clair que des dangers peuvent exister, justifiant de prendre conseil auprès d’un médecin et d’organiser un suivi médical régulier.

Les bénéfices constatés ou témoignés par certains pratiquants n’excluent pas la vigilance.

En particulier en cas de traitement médicamenteux, de pathologie, de diabète de type 1, de troubles de l’alimentation, pour les femmes enceintes ou qui allaitent, entre autres.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.